Traditionnellement utilisé pour la cuisine et la salle de bain, le carrelage évolue et se démarque aujourd’hui avec de nouvelles gammes qui pourront habiller toutes les pièces de votre maison en fonction de l’esthétique que vous recherchez. Du rustique au moderne, le carrelage dispose d’une offre très large.

Vous allez donc choisir votre carrelage en fonction de plusieurs caractéristiques : les matériaux, le format, la résistance au passage et l’antiglissance.

Les matériaux

Il existe plusieurs types de carrelage : le grès, la faïence, la terre cuite et la pierre naturelle.

Le grès est le plus utilisé car il est facile à poser et à entretenir. Il se compose d’argile ou de terre, de quartz, d’autres minéraux. Ils sont broyés et mélangés pour obtenir une pâte fine et homogène, puis séchés et façonnés pour obtenir la forme du carreau désiré. Le carreau est ensuite cuit, émaillé puis recuit. Le grès dispose de plusieurs finitions, on vous les présente dans la rubrique « finition ».

La faïence, idéale pour habiller les murs des cuisines et salles de bain notamment, ont une composition et un procédé de fabrication proche du grès. Les carreaux de faïence sont cependant plus fragiles que le grès. Facile d’entretien et simple à poser, la faïence avec son rendu très esthétique est donc particulièrement adaptée à la pose murale.

La terre cuite est composée d’argile et de sable. C’est le carreau le plus écologique des carreaux de carrelage. Les carreaux en terre cuite sont résistants, esthétiques, notamment pour des aspects rustiques, mais nécessitent davantage d’entretien pour qu’ils conservent leur éclat initial.

La pierre naturelle, en granit ou en marbre, aussi efficace à l’intérieur qu’à l’extérieur car elle résiste à l’eau. Nous n’en vendons pas ici.

Le format

Petit ou grand, tout dépend de vos goûts. Il n’y a pas vraiment de règle. Bien qu’il soit conseillé pour une petite pièce de mettre un carrelage plutôt petit et pour une grande pièce d’opter pour un carrelage plutôt grand, ça ne choquera personne si vous choisissez un grand carrelage pour votre salle de bain (plus de 45x45 on passe déjà dans la catégorie des grands carreaux). Les seules contraintes seront techniques, en fonction de votre capacité à réaliser des découpes, car plus le carreau est grand, plus les découpes sont fastidieuses. Il vous faudra prévoir de prendre du carrelage supplémentaire. Pour poser de grands carreaux, mieux vaut avoir un peu d’expérience.

Au niveau du style, si vous préférez une ambiance moderne et épurée, le carrelage grand format (60x60 et plus) est fait pour vous. Prenez votre carrelage avec une finition de format rectifiée afin de pouvoir amincir vos joints et obtenir un look encore plus moderne. Si vous êtes plutôt style classique, tournez-vous vers des carrelages plus petits (20x20, 30x30, 45x45).

Les formats rectangulaires permettent plus de liberté pour le calepinage. Ils permettent de jouer avec les formes graphiques au sol. Vous pouvez les poser à joints décalés ou à joints alignés. Les carreaux en format 15x90 et 22,5x90 aspect bois satisferont ceux qui voulaient du parquet dans la salle de bain, avec ce format très proche des lames de bois, vous pourrez parfaitement imiter un plancher en ayant les avantages du carrelage sans les inconvénients du bois.

La résistance au passage

C’est un critère important dans votre sélection car comme tous les matériaux, le carrelage s’use avec le passage. Un sol carrelé sera sollicité différemment  selon s’il est posé dans un salon privé ou dans un hall de gare.

Pour vous aider à choisir, il existe un classement du carrelage. Enfin, il y en a deux en fait : le classement UPEC et le classement PEI. Ils sont tous deux détaillés dans le tableau suivant. Nous vous conseillons de le garder ouvert lors de votre sélection pour pouvoir vous y référer.

Classement UPEC

Classement PEI

Passage

Usage privatif

Usage professionnel

U2

PEI2

Modéré

Chambre, salle de bain

-

U2s

PEI3

Fréquent

Entrée, séjour, salon

-

U3

PEI4

Important

Cuisine

Infirmerie, dortoir, bibliothèque, locaux informatiques

U3s

PEI5

Intensif

-

Salle d’attente, paliers, agence commerciale

U4

-

Très intensif ou extérieur

Terrasse, balcon, escalier

Partout, notamment hall d’aéroport, université, supermarché,…

 Vous retrouverez plus de détails sur ces classements, et notamment un tableau plus précis, sur la page que nous leur avons dédiée.

L’antidérapance

Un autre critère à ne pas négliger, l’antidérapance. Elle sert à prévenir les risques d’accident dans des milieux humides ou des locaux professionnels. Deux normes la régissent : l’une pieds nus, l’autre pieds chaussés. Par exemple, dans une salle de bain, vous aurez besoin d’un carrelage avec des propriétés antidérapantes « pieds nus », pour une terrasse ce sera des propriétés antidérapantes « pieds chaussés ».

Retenez bien qu’il est inutile de surclasser un carrelage. Vous n’avez pas besoin de prendre plus antidérapant qu’il n’est recommandé, à moins que vous y teniez vraiment. Mais sachez que plus le carrelage le sera, plus son prix sera élevé, plus il s’encrassera facilement et plus il sera difficile à entretenir.

On vous a récapitulé les deux normes sous formes de tableaux :

DIN 51097 « pieds nus »

Angle d’inclinaison

Adhérence

Pièces

A

< 18°

Adhérence élevée

Salle de bains, toilettes

B

< 24°

Adhérence très élevée

Bacs à douche

C

> 24°

Adhérence forte

Bord de bassin, pédiluve

 

DIN 51130 « chaussures de sécurité »

Angle d’inclinaison

Adhérence

Pièces

R9

3 à10°

Adhérence normale

Bureaux, couloirs, escaliers, salons, salles à manger, terrasses couvertes,…

R10

10 à 19°

Adhérence élevée

Buanderies, garages, parkings, sanitaires, salles de bain, entrée, terrasses abritées

R11

19 à 27°

Adhérence très élevée

Blanchisseries, chambres froides, bacs à douche, terrasses exposées, bord de piscine

R12

27 à 35°

Adhérence forte

Réception et stockage industriel

R13

> 35°

Adhérence très forte

Conserveries, cuisines industrielles

 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ces normes, vous pouvez consulter la page qui leur est dédiée.

Conclusion

Pour conclure, seuls vos goûts et votre imagination pourront vous aider à choisir, on ne pourra pas le faire pour vous. Gardez ces informations dans un coin, un onglet ou une fenêtre, notamment ceux concernant la résistance à l’usure et l’antidérapance pour choisir un carrelage qui soit adapté à vos besoins

Fort de toutes ces informations, vous pouvez maintenant choisir votre carrelage. Mais avant la pose, n’oubliez pas de consulter notre guide concernant les joints.